Tous les articles par Pierre-Yves

Légumes à la Grecque

Cette recette s’adapte à n’importe quelle sorte de légume, on prend ce qu’il y a de saison et ce qu’on a sous la main ou chez son marchand.

Je n’ai pas tout essayé, il vaut mieux éviter ce qui est trop dense comme les pommes de terre ou les courges et se concentrer sur le frais et le craquant.

S’y prendre aussi à l’avance, parce qu’en général les légumes à la grecque se dégustent froid en entrée. Et c’est meilleur quand ça marine un peu.

Pissaladière

Froide ou chaude, le pissaladière est toujours un vrai régal pour les amateurs d’oignons. Originaire de Nice, elle ne souffre pas de beaucoup de variantes, la recette présentée ici est celle qui m’a donné le plus de satisfactions parmi celles que j’ai pu essayer.

En ce qui concerne la pâte du fond, l’originale est la pâte à pizza, mais une brisée ou une feuilletée fera très bien l’affaire.

Ratatouille

Encore une fois, la ratatouille étant un plat tellement connu, que bon nombre de personnes ont chacunes leurs petits secrets qui améliorent la tradition ou se distinguent par leur originalité.

Pour une fois, je ne vais pas présenter la recette avec la listes des ingrédients et le pas à pas du processus, mais juste présenter la ligne générale des choses à faire ou à ne pas faire. Ensuite libre à vous d’utiliser les commentaires afin d’apporter votre pierre (ou votre courgette !)

On prévoira 300 g de légumes par personne, au moins parce que ça réduit. Et comme c’est très bon froid le lendemain, ne lésinez pas !

Les ingrédients on les connaît : tomates, oignons, aubergines, courgettes, poivrons rouges et verts, ail et huile d’olive. En condiment les incontournables herbes de Provence, sel et poivre… et ce qu’on veut !

Ma méthode, c’est de peler les tomates et de les faire réduire à part avec un peu d’ail grillé et de sel. Pendant ce temps, on fera revenir les oignons, puis dés qu’ils blondissent ajouter l’ail pressé, quelques minutes après les poivrons détaillés en lamelles, et attendre qu’ils mollissent. Assaisonner à votre goût.

Les aubergines gagnerons à être traitées à part, les couper en gros cubes (avec ou sans la peau), les malaxer avec un peu d’huile d’olive, de sel et d’aromates, puis les faire brunir au four. On peut faire la même chose avec les courgettes.

Ceci fait, on pourra rassembler le tout dans son récipient de cuisson, bien mélanger en prenant garde de ne pas trop écraser, rectifier le goût, peut-être même un peu relever de piment d’Espelette, et laisser encore un peu mijoter le temps que les saveurs s’harmonisent…
Voilà !

Cake salé César

Ce cake se garde longtemps, idéal pour les pique-niques ou les « chacun apporte quelque chose ». Il est goûteux, pas sec et ne laisse pas indifférent. Seul inconvénient : beaucoup  d’ingrédients, ce qui fait qu’on ne peux pas le faire avec des fonds de frigo, à moins de s’approprier une variante !

Polenta

La polenta gagne ses lettres de noblesse depuis l’engouement pour le « sans gluten ». Elle peut être préparée de différentes façons, selon ce que l’on veut en faire et comment l’accompagner. Je présente ici la préparation de base, qui sera reprise dans ce site selon les recettes proposées.

Plancha de légumes

Les planchas sont souvent assez grandes pour permettre la cuisson de certains  légumes en même temps que celle de la viande. Mais cela demande une certaine préparation.

Tout d’abord, choisir ses légumes. Selon mon expérience, les plus appropriés sont les légumes à ratatouille : tomates, aubergines, courgettes, poivrons, oignons… mais aussi les champignons. Rien ne vous empêche d’en expérimenter d’autres et de nous en faire part !

Poisson cuisson basse température

La cuisson du poisson ne laisse aucune place à la médiocrité. Cela fait même partie des critères d’un bon cuisinier. Cette méthode dite « basse température » laisse à la chair du poisson tout son moelleux et son fondant, et est surtout adaptée aux filets, qui ont tendance à sécher rapidement et devenir fibreux. Cela inclut également les surgelés non préparés (dos de cabillaud ou saumon).

Aubergines grillées

Le problème avec les aubergines, c’est que ce sont de véritables éponges à huile. Alors pour contourner le problème et servir des légumes goûteux et léger, j’ai expérimenté cette méthode qui est vraiment simple et efficace. Elle demande un peu de temps mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Je l’ai classé en préparation de base parce que ce n’est pas un plat à servir tel quel, mais à utiliser pour une moussaka ou autre. Une utilisation sympa, par exemple, est de prendre des rondelles d’aubergines grillées comme fond de pizza !

Riz grillé aux poivrons

Suivant les condiments qui l’accompagnent, cette préparation peut se prétendre aussi bien méditerranéenne qu’asiatique ou sud-américaine. Donc je n’indique pas de condiment, d’ailleurs la saveur du poivron grillé se suffit à elle-même. Choisir quand même un bon riz bien goûteux qui ait du caractère, évitez oncle machin !